Cinq façons pour les étudiants de niveau postsecondaire d'améliorer leurs finances

#Explorer vos options

Trucs pour éviter quelques erreurs financières courantes

Pour faire face à la hausse du coût des études postsecondaires, bon nombre d’étudiants ressentent la pression d’obtenir de bonnes notes tout en travaillant à temps partiel. Avec un horaire aussi chargé, ils risquent d’oublier l’importance de la planification de la sécurité financière.

Voici cinq erreurs financières courantes que commettent de nombreux étudiants :

1. Surutiliser les cartes de crédit

On les croise souvent dans les activités d’orientation des collèges et des universités partout au pays : les représentants des grandes compagnies de cartes de crédit qui offrent des billets gratuits pour des événements ou des produits à ceux qui remplissent des demandes d’adhésion. Même si les jeunes sont souvent enthousiastes à l’idée d’obtenir leur première carte de crédit, les compagnies émettrices savent que bon nombre d’entre eux ne seront pas en mesure d’effectuer leurs paiements à temps.

Prouvez-leur qu’ils ont tort en réglant la totalité de votre solde chaque mois avant que des intérêts s’accumulent. Ainsi, vous vous créerez de bons antécédents de crédit, ce qui sera utile lorsque vous aurez besoin d’emprunter pour l’achat d’une voiture, ou éventuellement, d’une maison.

De plus, gardez l’œil bien ouvert pour trouver une carte de crédit assortie d’un taux d’intérêt faible. C’est le cas de nombreuses cartes pour étudiant.

2. Ne pas utiliser judicieusement leur prêt étudiant

N’oubliez pas que même si les prêts étudiants sont assortis de taux d’intérêt faibles et qu’ils sont offerts sans intérêt pour une certaine période, ils doivent servir à payer les frais liés aux études et non à des séances de magasinage. Si vous utilisez trop souvent l’argent de votre prêt étudiant à d’autres fins, vous aurez peut-être besoin d’un emploi à temps partiel, ce qui pourrait détourner votre attention de vos études.

3. Ne pas songer à un plan de carrière

Il arrive que l’obtention d’un grade universitaire, d’un diplôme ou d’un certificat dans un domaine que vous aimez signifie que vous aurez de la difficulté à trouver un emploi à la fin de vos études. Malheureusement, une formation à elle seule ne suffit pas toujours à garantir un emploi après l’obtention du diplôme.

Discutez avec d’autres personnes qui ont suivi la même formation que vous. Combien de temps leur a-t-il fallu pour trouver un emploi? Qu’auraient-ils aimé faire différemment? Le réseau LinkedIn a été créé à cette fin, n’hésitez pas à en tirer parti. Rehaussez votre curriculum vitæ en vous inscrivant à d’autres cours, en suivant des stages, en adhérant à un club ou en faisant du bénévolat. Il faut savoir que même si tous les employeurs prendront vos études en considération, ils s’intéresseront également à vos habiletés en communications interpersonnelles et à vos compétences en leadership.

Un programme de sécurité financière bien adapté peut vous offrir une longueur d'avance après l'obtention de votre diplôme.
Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre

4. Divulguer des renseignements financiers

1Près du tiers de toutes les victimes d’usurpation d’identité sont âgées de 18 à 29 ans. N’utilisez que des réseaux sécurisés lorsque vous communiquez des renseignements personnels ou financiers. Vérifiez que l’adresse du site Web commence bien par « https » afin de vous assurer qu’il est sécurisé.

Il est aussi important d’éviter de partager vos cartes de crédit ou de devenir cosignataire d’un prêt avec un ami. Même s’il est votre ami maintenant, il pourrait devenir votre ennemi financier un jour s’il omettait de rembourser sa part de la dette.

5. Renoncer à un programme de planification des dépenses ou à un programme de sécurité financière

Les étudiants sont nombreux à dépenser d’abord, et à poser des questions ensuite – une formule éprouvée pour se retrouver dans l’embarras. Un budget est un outil d’une valeur inestimable qui peut vous aider à demeurer au fait de vos finances. Il est important de payer vos dépenses fixes (loyer, droits de scolarité, épicerie) avant vos dépenses variables (cinéma, repas au restaurant, etc.). Des sites Web de budgétisation vous permettent de classer automatiquement vos dépenses par catégorie, vous aurez donc un souci de moins. De tels sites peuvent même vous envoyer des mises à jour hebdomadaires sur votre situation financière pour vous tenir au courant.

Même à cette étape de votre vie, c’est important de déterminer quels sont vos objectifs financiers. Avec l’aide d’un professionnel des services financiers, vous pouvez élaborer un programme qui comprend tout ce que vous prévoyez faire une fois vos études terminées.

S’endetter dans la vingtaine, ce n’est pas la fin du monde; parfois, c’est nécessaire. Même si la planification de la sécurité financière est rarement enseignée à l’école, si vous avez la prévoyance de vous tenir au courant de vos finances, vous aurez une longueur d’avance sur un grand nombre de vos pairs.

1Sécurité publique du Canada, Rapport présenté à la ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et à l'Attorney General des États-Unis, Groupe de travail binational sur les fraudes transfrontalières par marketing de masse, octobre 2004