Cinq judicieux conseils financiers pour jeunes célibataires

#Explorer vos options

L’idée qu’on se fait des jeunes de la génération Y est qu’ils sont dépensiers1 : ils mangent au restaurant régulièrement, voyagent et ne pensent pas à épargner pour le long terme. Par contre, les études montrent que ces jeunes sont bel et bien axés sur l’épargne, l’investissement et le remboursement de leurs dettes2.

 

Même s’ils se payent des soupers au restaurant toutes les semaines et des cafés tous les jours, l’accès à la propriété semble un peu plus insaisissable chaque jour. Environ le quart des jeunes de la génération Y sont propriétaires et 43 % seulement envisagent de le devenir dans les cinq prochaines années3.

 

Cela dit, acheter une maison ou économiser en vue de la retraite n’est pas chose impossible. Épargner quand on est jeune et célibataire est sage, et avoir un programme financier peut accélérer l’atteinte de vos objectifs. Si cela veut dire habiter dans le sous-sol chez vos parents pour un temps, soit. Vous n’êtes pas seul à vouloir économiser sur le loyer.

 

Si vous appartenez à la génération Y et que vos finances vous préoccupent, voici quelques conseils qui pourraient vous aider à atteindre vos objectifs financiers.

Faites un budget

Vous n’avez peut-être pas encore à vous soucier du paiement des services publics ou de l’impôt foncier. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez faire un budget pour voir où va votre argent. Si votre objectif à court terme est d’économiser pour partir en voyage, assister à un concert ou aller voir un événement sportif, un budget peut vous aider à l’atteindre.

Commencez par calculer votre revenu mensuel, puis comparez-le avec vos dépenses. Tenez compte des dépenses fixes (prêt auto, prêt étudiant) et des autres dépenses (sorties au restaurant, au cinéma). Il existe des applications qui peuvent vous aider à faire le suivi de vos dépenses ou à y affecter le bon montant.

N’oubliez pas qu’il vous faut gagner plus que ce que vous dépensez pour avoir de l’argent à économiser ou à placer. Si vous êtes en déficit, essayez de réduire les petites dépenses qui s’additionnent, comme manger à l’extérieur ou acheter un café tous les jours.

Quand il est question d’épargne et de placement, il n’est jamais trop tard pour mettre de l’argent de côté. En fait, en tant que jeune de la génération Y, vous avez une longueur d’avance sur ceux qui économisent depuis des années : le temps. Plus vous commencez à épargner tôt, plus vous aurez le temps de profiter d’avantages comme la croissance composée et les intérêts.

 

 

Fixez-vous des objectifs financiers

Pourquoi vous fixer des objectifs financiers? Parce que  savoir vers quoi vous vous dirigez est la première étape de la réussite financière. Avoir des objectifs facilite aussi la prise de décisions relatives à la planification ultérieurement.

Que vous ayez un objectif à long terme (acheter une maison) ou à court terme (vous offrir une escapade), il est plus probable que vous l’atteignez si vous planifiez. L’argent mis de côté chaque paye ou chaque mois s’accumulera au fil du temps. D’ici là, la création d’un bon programme financier basé sur vos objectifs vous donnera un portrait clair de ce pour quoi vous épargnez. Il y a aussi des avantages à ouvrir un REER ou un CELI que vous ignorez peut-être et qui pourraient vous aider à réaliser vos objectifs.

Vous ne savez pas en vue de quoi épargner? Peut-être voulez-vous rembourser le solde de votre carte de crédit ou de votre prêt étudiant? Voilà un objectif. Rembourser la plus grande partie possible de vos dettes avant que les factures et les dépenses commencent à s’accumuler est une bonne stratégie pour pouvoir épargner en vue d’atteindre vos autres objectifs.

 

Préparez-vous à l’inattendu

Malheureusement, même la jeunesse n’est pas à l’abri d’un événement inattendu. Ainsi, il est important que vous protégiez votre argent au cas où quelque chose vous arriverait.

Des options comme l’assurance invalidité et l’assurance maladies graves individuelles peuvent compléter votre revenu si vous vous blessez ou tombez malade et que vous êtes incapable de travailler. Vous pourriez envisager la souscription d’une assurance si vous avez un loyer et des factures à payer sur une base régulière.

Vous pourriez aussi souhaiter vous constituer un fonds d’urgence pour le cas où vous auriez rapidement besoin d’argent. Avoir accès à des liquidités pour payer les réparations de la voiture, les impôts ou autres dépenses imprévues pourrait vous éviter d’avoir à contracter un prêt et de vous endetter davantage.

 

Communiquez avec un conseiller

Vous vous êtes fixé des objectifs et avez commencé à épargner. Ensuite? En parlant à un conseiller, vous pourrez profiter de ses explications et de son expertise pour préparer un programme sur mesure, adapté à vos besoins. Un conseiller pourrait aussi mettre en évidence certains aspects auxquels vous n’aviez peut-être pas pensé.

Par exemple, il est possible que vous ne songiez pas à l’assurance vie actuellement, mais saviez-vous qu’une assurance est généralement plus abordable quand on est jeune et en santé? C’est souvent lorsqu’on est jeune que les primes sont les plus basses puisque, par exemple, les risques liés à la santé augmentent avec l’âge. La protection est souvent garantie, et certaines polices permettent de la renouveler sans qu’il soit nécessaire de subir d’examen médical.

Vos paiements seront plus abordables si vous souscrivez une police à un taux plus faible, surtout si vous avez d’autres dépenses, comme un prêt auto ou hypothécaire. Un conseiller peut vous aider à répondre à vos besoins en matière de sécurité financière d’aujourd’hui et de demain.

 

Revoyez votre plan

Consultez votre conseiller régulièrement pour revoir votre programme et vous assurer qu’il cadre toujours avec votre situation financière.

Vos objectifs changeront probablement avec le temps. Vous pourriez changer d’emploi ou votre salaire pourrait augmenter, vous pourriez décider de répartir votre argent différemment ou d’accroître vos placements. En restant en contact avec votre conseiller, vous pourrez plus facilement vous adapter à l’évolution de votre situation financière et faire les rajustements nécessaires pour veiller à ce que votre programme soit solide et que vos objectifs restent atteignables.

 

Les renseignements fournis sont fondés sur la législation fiscale actuelle et ses interprétations quant aux résidents canadiens et, à notre connaissance, sont exacts à la date de publication. Toute modification ultérieure apportée à la législation fiscale et à ses interprétations peut avoir une incidence sur ces renseignements, lesquels sont de nature générale et ne visent pas à fournir des conseils d’ordre juridique ou fiscal. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un expert juridique, comptable ou fiscal.

Combien devrais-je cotiser pour atteindre mon objectif d’épargne?

Planifiez la liberté aujourd’hui.

Les conseillers en sécurité financière de la Financière Liberté 55 vous accompagneront tout au long de votre parcours. Ils vous guideront non seulement à travers le processus de planification de la sécurité financière en mettant l’accent sur vos besoins et objectifs personnels, mais vous aideront également à comprendre vos options afin que vous puissiez prendre des décisions judicieuses. Tout comme vos besoins évoluent, votre programme de sécurité financière peut aussi changer. Voilà la vraie liberté financière.

Trouver un conseiller