Fonder une famille nécessite une planification financière rigoureuse

Fonder une famille entraîne une redéfinition du mode de vie. Évidemment, de nombreuses inconnues se profilent, mais un peu de planification peut grandement vous aider à demeurer en contrôle de votre destinée financière.

Élever des enfants coûte cher. Dans un rapport de 2011 du magazine MoneySense fondé sur des statistiques du gouvernement canadien, on estimait qu’élever un enfant jusqu’à ce qu’il atteigne 19 ans coûte en moyenne 304 600 $, ce qui fait environ 1 300 $ par mois. 1

Le rapport indiquait aussi qu’avoir plus d’un enfant pouvait entraîner des économies d’échelle, en ce sens qu’avoir deux enfants coûterait environ 2 200 $ par mois et en avoir trois, 2 600 $ par mois. Ces estimations comprennent toutes les dépenses comme une plus grande voiture et une plus grande maison, mais elles ne comprennent pas les études postsecondaires.

Contrôler les dépenses grâce à un programme de planification

La première étape pour préparer son budget consiste à créer un programme de planification des dépenses en gardant à l’esprit qu’il faut réduire les dépenses et la dette existante. Les cibles évidentes à éliminer sont les repas au restaurant, les vacances coûteuses et les appareils électroniques haut de gamme. Le fait de couper dans les dépenses mensuelles aide à combler les besoins immédiats, tels que les meubles pour bébé et les sièges d’auto pour enfant.

Congé de maternité et congé parental payés

Il est important que vous vous familiarisiez avec les règles liées au congé de maternité payé et au congé parental payé, qui sont offerts par l’assurance-emploi ou, au Québec, par le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP). Le nombre total de semaines de congé varie selon la province ou le territoire; il se situe entre 15 et 18 semaines pour le congé destiné à la mère biologique et entre 35 et 52 semaines pour le congé parental partageable. Inscrivez-vous rapidement et déterminez quel est le moment optimal pour éviter de perdre des prestations.

L’assurance-emploi prélèvera de l’impôt sur vos prestations, mais si le revenu que vous touchiez avant de commencer le congé était élevé, il se peut que vous ayez à rembourser de l’argent lors de votre déclaration de revenus. Votre employeur peut vous procurer des prestations complémentaires; toutefois, ces versements sont aussi imposables. Vous devez donc vous assurer que le montant d’impôt retenu est assez élevé. Vous trouverez les taux liés aux prestations de l’assurance-emploi sur le site Web du gouvernement du.Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre

Garde d’enfants

De nombreux parents de jeunes enfants ont eux-mêmes été élevés dans des foyers où l’un des parents restait à la maison à temps plein. D’après les données de Statistique Canada, en 1977, environ la moitié des ménages avec enfants comptaient un parent au foyer. En 2009, cette statistique était passée à environ un ménage sur six. 2

La décision d’un parent de quitter la population active pour s’occuper de ses enfants doit tenir compte du revenu perdu comparé au coût des services de garde. Certains ménages peuvent y arriver si l’un des conjoints touche un revenu assez élevé et que les deux personnes sont prêtes à modifier considérablement leurs habitudes de vie.

Les futurs parents doivent commencer dès maintenant à penser aux frais de service de garde. Les parents qui vivent au Québec pourraient tirer avantage de subventions qui ont pour effet de limiter les frais de garde à un maximum de 7,30 $ par jour. Ailleurs au Canada, les services de garde peuvent coûter de 700 $ à plus de 2 000 $ par mois; les frais les plus élevés sont facturés pour les nourrissons. Plus vous commencez tôt votre recherche de garderie, plus vite votre nom se trouvera sur la liste d’attente de la garderie qui vous convient.3

Les futurs parents doivent commencer dès maintenant à penser aux frais de service de garde
Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre

Assurance

L’arrivée d’un enfant représente le moment idéal pour faire le point sur vos besoins d’assurance. Pour une famille grandissante, l’assurance-vie temporaire est souvent un choix optimal lorsque les besoins de protection sont grands mais que les ressources financières sont limitées. L’assurance contre les maladies graves et l’assurance invalidité peuvent aussi constituer des parties importantes d’un programme de sécurité financière, car elles contribuent à ce que votre famille soit protégée en cas de blessure ou de maladie grave. De plus, l’assurance-maladie individuelle peut aider les familles en ce qui a trait aux soins dentaires et aux soins médicaux complémentaires. Des calculateurs faciles à utiliser vous permettront de faire un survol des différentes options d’assurance.

Pour qu’on respecte vos dernières volontés : le testament

Rédiger un testament est essentiel pour les parents. Ce document simplifie les démarches lorsque l’un des parents décède, en plus de donner l’occasion aux parents de désigner des tuteurs pour leurs enfants.

Les trousses de testament à rédiger soi-même peuvent vous faire épargner de l’argent, mais le fait d’avoir recours à un conseiller juridique en droit successoral peut réduire le risque que vos volontés soient mal interprétées.

 

Pour vous aider à établir un fonds d’études : le REEE

Étant donné l’augmentation des coûts liés aux études postsecondaires, les parents doivent planifier l’avenir. Pour plusieurs personnes, le régime enregistré d’épargne-études (REEE) est une solution logique. Même si les cotisations à un REEE ne sont pas déductibles d’impôt, le montant accumulé croît à l’abri de l’impôt. De plus, lorsqu’il est temps de retirer de l’argent, les sommes sont considérées comme une partie du revenu de l’étudiant visé; ce revenu est habituellement imposé à un taux bien inférieur au vôtre. En outre, le gouvernement fédéral offre une mesure incitative permettant d’ajouter 1 $ à chaque tranche de 5 $ investie dans un REEE (jusqu’à concurrence de 500 $ par année) et certaines provinces offrent des mesures incitatives supplémentaires. La limite totale de cotisations à un REEE est fixée à 50 000 $ par bénéficiaire.4

La liberté de choisirMC

Le fait d’avoir des enfants ne devrait pas vous faire dévier de vos objectifs financiers. Votre conseiller en sécurité financière peut vous aider à veiller aux besoins de votre famille et à demeurer sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs financiers.

Les renseignements fournis reposent sur les lois, règles et règlements actuels régissant les résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.

Comment passer de ma situation actuelle à la situation voulue?

Planifiez la liberté aujourd’hui.

Les conseillers en sécurité financière de la Financière Liberté 55 vous accompagneront tout au long de votre parcours. Ils vous guideront non seulement à travers le processus de planification de la sécurité financière en mettant l’accent sur vos besoins et objectifs personnels, mais vous aideront également à comprendre vos options afin que vous puissiez prendre des décisions judicieuses. Tout comme vos besoins évoluent, votre programme de sécurité financière peut aussi changer. Voilà la vraie liberté financière.

Les conseillers en sécurité financière de la Financière Liberté 55 vous accompagneront tout au long de votre parcours. Ils vous guideront non seulement à travers le processus de planification de la sécurité financière en mettant l’accent sur vos besoins et objectifs personnels, mais vous aideront également à comprendre vos options afin que vous puissiez prendre des décisions judicieuses. Tout comme vos besoins évoluent, votre programme de sécurité financière peut aussi changer. Voilà la vraie liberté financière.

Trouver un conseiller