Votre premier véhicule : devriez-vous l’acheter neuf ou d’occasion?

#Gérer votre argent

Posséder un véhicule, c’est avoir la liberté d’aller où vous le voulez, quand vous le voulez. Mais vaut-il mieux l’acheter neuf ou d’occasion?

Vous avez décidé d’acheter votre premier véhicule. Félicitations!

Posséder une auto, c’est avoir la liberté d’aller où vous le voulez, quand vous le voulez. La liberté d’explorer votre région ou des contrées éloignées. La liberté Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre d’explorer ce magnifique pays qui est le nôtre.

Acheter un véhicule neuf : cela en vaut-il la peine?

Lorsque vous achetez un véhicule neuf, vous pouvez compter sur le fait que personne ne l’a conduit de manière trop brusque ni négligé son entretien. De plus, la plupart des véhicules neufs offrent une garantie complète plutôt qu’une simple garantie sur le groupe motopropulseur, ce qui signifie que le constructeur effectuera la plupart des réparations sans frais. Une garantie complète couvre votre auto pendant une période déterminée, comme quatre ans ou 60 000 kilomètres, selon la première éventualité. (Ces modalités peuvent toutefois varier beaucoup selon les constructeurs, et certains offrent des garanties plus généreuses).

Bien que certaines garanties s’étendent sur dix ans, il se peut qu’elles ne soient pas transférables, ce qui pourrait se répercuter négativement sur la valeur de revente. Il ne faut pas oublier non plus que la plupart des garanties complètes ne couvrent pas l’entretien périodique, comme le remplacement des plaquettes de frein, des pneus ou des liquides.

Un véhicule neuf coûte généralement beaucoup plus cher qu’un véhicule d’occasion, et sa valeur diminue dès que vous quittez le stationnement du concessionnaire. En moyenne, rien que durant la première année, la valeur d’un véhicule diminue de 34 %. Autrement dit, une voiture neuve payée 30 000 $ ne vaudra plus qu’environ 20 000 $ au bout d’un an* .

Un véhicule d’occasion peut revenir moins cher

Acheter une auto d’occasion peut aussi être avantageux. En optant pour ce type de véhicule, vous pourriez économiser des milliers de dollars, même si le compteur n’affiche que quelques milliers de kilomètres.

Par ailleurs, de nombreuses autos d’occasion comportent une garantie résiduelle. Assurez-vous auprès du concessionnaire que cette garantie est transférable, sans quoi vous pourriez devoir assumer le coût des réparations après votre achat. Et n’oubliez pas que si votre voiture a été assemblée à l’étranger, ses pièces pourraient également y être fabriquées. Dans ce cas, elles devront être livrées à votre mécanicien au Canada, ce qui pourrait faire gonfler le coût des réparations.

Renseignez-vous avant de faire une offre

Bien que certains concessionnaires fournissent l’historique du véhicule, il peut être difficile d’en vérifier l’authenticité. Moyennant certains frais, des entreprises spécialisées peuvent vérifier si une voiture a été accidentée. L’historique d’un véhicule devrait également indiquer si l’auto a été endommagée par l’eau, combien de personnes en ont été propriétaires, s’il existe des privilèges sur celle-ci et si son odomètre a été trafiqué.

Malheureusement, ces renseignements ne peuvent vous indiquer si un véhicule a été malmené ou mal entretenu par le passé. Vous ne saurez pas, par exemple, si le propriétaire précédent a effectué les changements d’huile à temps ou s’il a conduit l'auto de manière trop brusque. L’historique ne fera pas non plus état des modifications invisibles à l’œil nu – remplacement du système d’échappement ou des haut-parleurs, par exemple. Il est important d’inspecter soigneusement tout véhicule d’occasion, et il peut être judicieux de confier cette tâche au mécanicien de votre choix.

Choisir le bon concessionnaire automobile

Lorsque vous achetez une voiture d’occasion, vous vous fiez au concessionnaire pour tout connaître à son sujet. Certains vous diront la vérité, tandis que d’autres essaieront de vous vendre un véhicule dont l’historique est douteux.

À bien des égards, le choix du concessionnaire est aussi important que le choix du véhicule. Si vous suspectez qu’un concessionnaire n’est pas tout à fait honnête quant à l’historique ou à la valeur d’une auto, ou si l’occasion semble trop belle pour être vraie, il vaudrait peut-être mieux chercher ailleurs.

Au Canada, la production, l’importation et la vente de véhicules sont régies par la Loi sur la sécurité automobile, qui vise à protéger les acheteurs des concessionnaires qui tentent d’induire les gens en erreur sur l’historique d’un véhicule ou qui essaient de vendre des voitures non sécuritaires. Si vous avez l’impression qu’un concessionnaire vous a caché la vérité, il serait prudent de vous reporter à la loi ou de consulter un avocat.

Posséder un véhicule, c’est avoir la liberté d’aller où vous le voulez, quand vous le voulez.
Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre

Assurer un véhicule neuf coûte-t-il plus cher qu’assurer un véhicule d’occasion?

Lorsque vous achetez une auto, vous devez songer à sa valeur de revente ainsi qu’aux coûts d’entretien et d’assurance. Il va de soi qu’une décapotable équipée d’un puissant moteur V8 est plus chère à assurer qu’une voiture compacte de quatre cylindres. Mais un véhicule neuf coûte-t-il plus cher à assurer qu’un véhicule d’occasion?

Les taux d’assurance automobile s’expliquent par une série de facteurs, qui vont du dossier de conduite au lieu de résidence en passant par le type de véhicule visé. Les assureurs prennent également en considération le coût d’entretien de l’auto et les probabilités qu’elle soit volée. (Selon le Bureau d’assurance du Canada, plus une voiture est difficile à voler et moins elle est chère à réparer, moins la prime d’assurance est élevée**.)

Magasinez votre assurance. Communiquez avec plusieurs fournisseurs pour obtenir une soumission sur les marques et les modèles qui vous intéressent. La plupart répondront à votre demande même si vous n’êtes pas assuré auprès d’eux.

Alors, quelle approche privilégier? Comme nous l’avons souligné plus tôt, tout dépend de votre budget, du type de véhicule recherché et de vos options d’achat.

*Aaron Saltzman : « Looking for a vehicle that retains its value? Buy Japanese, Black Book says Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre » (Vous recherchez un véhicule qui conservera sa valeur? Achetez une voiture de marque japonaise, selon le Canadian Black Book), cbc.ca, 14 février 2017.

** « Calcul des primes d’assurance auto Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre », Bureau d’assurance du Canada.