Conseils pour l’entretien économique (et écologique!) de votre pelouse

#Maison et foyer

Nous voulons tous avoir une cour bien entretenue, mais les coûts d’une telle entreprise peuvent être élevés. De plus, bon nombre de produits souvent utilisés, comme les herbicides, sont néfastes pour l’environnement. Voici sept conseils qui vous aideront à donner fière allure à votre pelouse et à économiser.

Procurez-vous un baril de récupération d’eau de pluie

Plutôt que d’utiliser l’eau de votre robinet extérieur pour arroser votre pelouse, pensez à investir dans l’achat d’un baril de pluie. Au cours d’un orage avec 25 mm de précipitations, jusqu’à 2 000 litres d’eau de pluie peuvent s’écouler de votre toit. Imaginez les économies réalisées sur votre facture d’eau si vous réussissiez à en récupérer seulement quelques litres.

Utilisez des herbicides écologiques

Saviez-vous que vous pouvez fabriquer vous-même de l’herbicide avec du vinaigre? Mélangez un gallon de vinaigre, une tasse de sel et une cuillère à soupe de savon, puis vaporisez la solution sur les mauvaises herbes. Vous pouvez également opter pour la méthode active et extirper manuellement les indésirables à l’aide d’outils de jardinage.

Choisissez le bon moment pour arroser votre pelouse et vos plantes

Le choix du moment de l’arrosage est d’une importance capitale. Lorsque vous le faites tôt le matin, l’eau s’évapore moins et se rend davantage aux racines. N’arrosez que le bas de vos plantes : les feuilles et les fleurs n’ont pas besoin d’eau.

Réduisez la fréquence de la tonte

L’eau s’évapore plus rapidement lorsque la pelouse est coupée très court. Espacez vos séances de tonte et économisez de l’eau. Si vous passez la tondeuse lorsque l’herbe est sèche, vous pouvez y laisser les débris. Ainsi, vous protégerez votre pelouse contre les rayons du soleil et la garderez mieux hydratée.

Cultivez des espèces indigènes

Malgré leur coût initial parfois plus élevé, les espèces de plantes indigènes peuvent à long terme vous faire économiser. En optant pour des espèces adaptées à votre milieu, vous n’aurez pas à investir autant d’argent et d’efforts pour en assurer la survie. Si vous choisissez des vivaces (des végétaux qui vivent plus de deux ans), il ne sera pas nécessaire d’en replanter au printemps.

Investissez dans l’achat d’une tondeuse à rouleau

Si vous avez une petite cour, pensez à vous procurer une tondeuse à rouleau, qui n’exige que votre propre énergie pour fonctionner. Vous économiserez de l’essence ou de l’électricité et en prime, vous ferez de l’activité physique tout en bichonnant votre parterre.

Compostez vos déchets de cuisine

Vous pouvez transformer vos déchets de cuisine en compost et engraisser votre pelouse et votre jardin. Le compostage est un moyen d’éviter le gaspillage alimentaire tout en optimisant votre budget d’épicerie. Les restes de fruits et de légumes, le marc de café et les coquilles d’œuf sont des exemples de matières à composter. Vous pouvez également mettre dans votre composteur des débris d’herbe et de plantes, des feuilles sèches et du papier journal déchiqueté. Pour éviter d’attirer des animaux nuisibles, ne compostez ni la viande, ni les os, ni les produits laitiers. Vous pouvez acheter un bac de compostage à la quincaillerie et, en moins d’un an, vous devriez pouvoir ajouter à votre jardin le compost produit et ainsi nourrir vos plantes.

En y mettant un peu plus d’efforts, vous aurez une pelouse et un jardin de belle apparence dans le respect de l’environnement, en plus de réaliser des économies.

En y mettant un peu plus d’efforts, vous aurez une pelouse et un jardin de belle apparence dans le respect de l’environnement, en plus de réaliser des économies.
Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre

Les renseignements fournis reposent sur les lois, règles et règlements actuels régissant les résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.

Combien devrais-je cotiser pour atteindre mon objectif d’épargne?

Planifiez la liberté aujourd’hui.

Les conseillers en sécurité financière de la Financière Liberté 55 vous accompagneront tout au long de votre parcours. Ils vous guideront non seulement à travers le processus de planification de la sécurité financière en mettant l’accent sur vos besoins et objectifs personnels, mais vous aideront également à comprendre vos options afin que vous puissiez prendre des décisions judicieuses. Tout comme vos besoins évoluent, votre programme de sécurité financière peut aussi changer. Voilà la vraie liberté financière.

Trouver un conseiller