Une fille et son camion

#Actualités de la Financière Liberté 55

Britany Hudak : Qui n’aime pas les vieux camions

La chose à laquelle je tiens le plus, c’est mon camion Scout 11 1978 d’International Harvester, et je trouve très plaisant d’en faire la mise au point. Quand j’étais enfant, mon père et moi, on allait à des salons d’autos classiques dans notre ville et c’est comme ça que j’ai réalisé combien je préférais les autos plus vieilles.

J’apprécie les voitures classiques et j’adorais visiter les salons de l’auto. Mon père avait quelques voitures classiques lui-même, que j’ai toujours trouvées intéressantes. J’aime aussi tout ce qui est unique et original.

Mon premier objectif était de remettre mon vieux camion en bon état pour qu’il roule bien. Il y a encore du travail à faire, mais je crois qu’on aura bientôt un camion qui avance bien et qui ne « claque » plus autant. Quand tout ça sera réglé, je vais pouvoir commencer à me concentrer sur son apparence et le personnaliser. Je ne suis pas la seule à avoir remis ce camion en état : mon père m’a beaucoup aidée et c’est ce qui en a fait un beau travail d’équipe. Mon père s’y connaît en vieilles voitures, mais il n’est pas un expert dans tous les domaines (malgré ce qu’il pense). Travailler ensemble sur ce camion et apprendre l’un de l’autre est une expérience que je n’oublierai jamais.

Quand j’ai acheté ce camion, c’était un projet commun à mon père et à moi. Je fréquentais un mécanicien à l’époque, et il s’est occupé des travaux nécessaires pour que le camion roule bien. Le camion était de couleur vert pâle/sarcelle à l’origine, ce qui n’était pas vraiment de mon goût, alors j’ai fait une grande partie du travail de sablage pour que mon père puisse refaire la peinture. Il a fait un travail de peinture incroyable et je suis fière d’avoir pu l’aider en m’occupant de la préparation.

Les renseignements fournis reposent sur les lois, règles et règlements actuels régissant les résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.

Tous les articles